La vallée, à l’abandon de sa vocation agricole, s’est couverte d’une forêt de chênes, châtaigniers, hêtres… La rivière serpente entre près et bois, pour enlacer le moulin de son bief, vestige de la roue à cuillère, apportant l’énergie à la meule pourvoyeuse de farine.

De nombreuses années de travail acharné, depuis notre arrivée en 1998, ont réhabilité ce lieu magique; ainsi la crèche s’est métamorphosé en chambre d’hôtes; vieux moulin oblige, les sources cachées dans les bâtiments ont été captées dans les bâtiments.

Sa reconversion d’un usage agricole à une vie de famille accueillant des hôtes de passage, a nécessité une extension respectant l’harmonie du bâti, reliant deux longères et ouvrant sur une cour intérieure plein sud.