S'y exposent des spécimens botaniques au milieu des rhododendrons, azalées et hortensias, espèces emblématiques de la Bretagne servant de transition vers les espaces naturels de la vallée. De nouveaux aménagements voient le jour, tandis que les idées fusent pour poursuivre la composition du jardin, et l'enrichissement botanique, avec par exemple la plantation de nouvelles espèces originaires d'Australie de la famille des Proteaceae : Telopea et Protea.